sophrologie-vannes

Les douleurs chroniques

« La douleur est une expérience physique, sensorielle et émotionnelle désagréable en relation avec un dommage tissulaire réel ou potentiel »

DĂ©finition de l’Association Internationale pour la douleur, en 1979


 

ExpĂ©rience sensorielle et Ă©motionnelle dĂ©sagrĂ©able
Tout est dit dans ces quatre mots. La douleur a une connotation personnelle qui la rend difficile Ă  exprimer, Ă  dĂ©crire, Ă  expliquer. Elle est personnelle et subjective. Chaque personne ressent la douleur, l’expĂ©rimente au moins une fois dans son existence mais chaque personne la vit, la ressent diffĂ©remment notamment dans le contexte Ă©motionnel, donc en relation avec son vĂ©cu, ses schĂ©mas de vie, ses croyances



 

La douleur est dĂ©clarĂ©e chronique lorsqu’elle dure depuis au moins trois mois malgrĂ© un traitement et souvent lorsque la cause elle-mĂȘme de la douleur a disparu. En cela, elle n’est pas toujours visible mais elle est toujours prĂ©sente, le jour, la nuit, de façon plus ou moins intense
Elle envahit totalement la personne qui vit cette douleur c’est-Ă -dire que celle-ci finit par vivre en rapport avec « sa « douleur » ; son cercle de vie s’amenuise alors
Physiquement, moralement, la personne « est douleur » au quotidien, son entourage personnel ou professionnel finit par ne plus comprendre cette personne et le manque de reconnaissance constitue une vĂ©ritable « souffrance morale ».


 

La sophrologie dans ce contexte difficile de « douleur chronique » va permettre Ă  la personne qui souhaite en bĂ©nĂ©ficier de l’accompagner dans un cheminement qui lui apportera un « temps de pause » pour dĂ©velopper un mieux-ĂȘtre voir un bien-ĂȘtre. La sophrologie vient en complĂ©ment de la mĂ©decine, va prendre en charge une personne douloureuse dans sa « globalitĂ© » ce qui va permettre de la faire Ă©voluer, lui apprendre Ă  s’écouter diffĂ©remment, la perception de la douleur pourra commencer Ă  ĂȘtre modifiĂ©e.

Les techniques de Relaxation dynamique mises au point par le Dr A.Caycedo utilisent des techniques de dĂ©tente musculaire, exercices simples pour remettre en mouvement les corps et dĂ©couvrir peut-ĂȘtre des endroits du corps moins ou non douloureux
 ce qui permet ce temps de pause si essentiel !


 

Les techniques de sophronisation permettant d’accĂ©der Ă  un Ă©tat de conscience modifiĂ© vont apprendre Ă  la personne Ă  « se poser » pour dĂ©couvrir ce moment de neutralitĂ© oĂč le corps, dans sa globalitĂ© va bien. Des exercices qui associent la respiration apaisante, bienfaisante et calme, des visualisations Ă  mise en disposition positive ainsi que la mise en place d’outils d’autosuggestion mentaux ne pourront que renforcer la notion de tranquillitĂ©, de neutralitĂ© et ainsi rĂ©apprendre Ă  la personne Ă  profiter de l’instant dans une disposition positive.

La rĂ©pĂ©tition des exercices contribueront Ă  dĂ©velopper dans la conscience cet Ă©tat de mieux-ĂȘtre vĂ©cu pendant les sĂ©ances et de l’amplifier pour accĂ©der au bien-ĂȘtre, qui passant du pluri-quotidien au permanent aidera efficacement Ă  apaiser les douleurs chroniques.