sophrologie-vannes

L'algoneurodystrophie

 

 

 

L'algodystrophie ou algoneurodystrophie est une pathologie handicapante, qui touche les deux sexes mais atteint le plus souvent la femme, aux alentours de la mĂ©nopause.

Il s'agit d'une maladie osseuse faite de douleurs et de déminéralisation, accompagnée de troubles cutanés et phanériens (peau et ongles en particulier).

Elle touche souvent le membre supĂ©rieur (syndrome Ă©paule-main), mais le membre infĂ©rieur n'est pas Ă©pargnĂ©. La cause est souvent difficile Ă  identifier.  

Le terme algodystrophie vient du grec Algos, qui désigne la douleur, Dus (difficulté) et Trophé (nourriture), soit mauvaise alimentation. Dans le cas de ce syndrome, il s’agit d’une mauvaise alimentation de certains organes par la circulation sanguine.

C’est notamment grâce à la capacité des vaisseaux à se contracter et à se dilater (vasomotricité) que le sang parvient à l’ensemble des organes et tissus du corps. Cette vasomotricité est en partie commandée par les nerfs du système nerveux sympathique.

L’algodystrophie apparaît quand - à la suite d’un traumatisme, comme une entorse, ou suite à une opération orthopédique (chirurgie de la main), le fonctionnement de ces nerfs est perturbé. Résultat : les petits vaisseaux, comme les artérioles et les capillaires, qui entourent les articulations ne peuvent plus se contracter, ils sont parfois même bloqués en vasodilatation.

La partie du membre atteint devient alors très douloureuse. Il s'agit de douleurs Ă  type de brĂ»lure, calmĂ©es si le membre est au repos, exacerbĂ©es par les mouvements mĂŞme par le simple examen.  Dans un premier temps, l’articulation devient rouge, chaude et gonflĂ©e : il y a un Ĺ“dème. Puis, elle refroidit localement et l’articulation se raidit.

Il existe des troubles cutanés (hypersudation, la main ou le pied semblent boudinés), les ongles deviennent cassants, striés et l’os se déminéralise visible à la radiographie.

L'évolution peut se faire vers la guérison avec séquelles sous forme de raideurs définitive

 

L’algodystrophie est difficile à vivre et invalide les patients

La sophrologie fait partie des méthodes non invasives qui permettent de soulager ou de vivre avec cette pathologie.

Utilisant des techniques telles que la prise de conscience, les exercices de relaxation statique et dynamique et la stimulation positive, elle permet au patient de se libérer des émotions et sensations négatives. En effet, le stress, les tensions musculaires, la fatigue sont autant de facteurs qui renforcent la douleur et aggravent la situation et son vécu.

Les techniques de relaxation et de visualisation permettent de mobiliser les ressources inconscientes afin d’oublier ou de supporter la douleur chronique.

Pour commencer on va tenter  d’apprendre Ă  se dĂ©tourner de tout ce qui est dĂ©sagrĂ©able dans son environnement, pour aider Ă  reprendre confiance en soi. Puis on remplacera progressivement les pensĂ©es nĂ©gatives par des pensĂ©es positives.

Des stimulations corporelles vont également permettre au patient de reprendre contact avec son corps, de se détendre physiquement et mentalement.

Enfin, la visualisation positive va permettre de stimuler l’efficacité des traitements médicamenteux.